Eté comme hiver la station de la Rosière vous propose des activités, des loisirs et du bien-être.
Venez prendre l'air à 1850 m d'altitude, au soleil.

Histoire de la Rosière à 1850 m d’altitude

 

Idéalement situé sur la route du Col du Petit Saint Bernard, le village d’alpage de la Rosière démarre son évolution touristique à partir de 1960. Auparavant, nos grands-parents étaient agriculteurs, se déplaçant avec leurs troupeaux de villages en villages, étagés dans la pente de la commune de Montvalezan.

Autour des vieux chalets d’autrefois, aux murs de pierres, balcons de bois et toits de lauzes, les habitants de la Rosière ont réalisé à un rythme très maîtrisé de nouveaux chalets et résidences en gardant le cachet traditionnel. Blottie entre les pairies d’alpage encore exploitées et la forêt d’ épicéa, la Rosière a grandi du côté des Eucherts, secteur d’alpage situé à 600 m du centre de la Rosière.

Petit retour en arrière :

En 1954, Jean Arpin construit le bar du Relais du Petit-Saint-Bernard, en 1956 il l’agrandi avec un hôtel-restaurant.

En 1955, L’Abbé Poupon edifie sur le site des Echerts un centre familial de vacances dénommé la Savoyarde; dès juillet 1955 des groupes d’enfants s’y succèdent chaque mois de Juillet, le mois d’aout étant réservé aux familles.

Avec ses 2 pôles, l’activité estivale confortée par le passage de la route nationale qui mène en Italie prend son essor : marche en montagne, kermesses, cinéma, soirées musettes au Relais sont les distractions de l’époque.

En 1959, Jean Pivot maire de la nouvelle équipe municipale motivée adopte le choix de faire le 1er téleski de la Poletta en haut de la route, des bénévoles du village sont sollicités pour monter les poulis à dos d’homme dans la neige. Il sera mis en service en le 23 décembre 1960.

Une station naît : un bar-hotel-restaurant de Jean Arpin (le relais du Petit-Saint-Bernard), un moniteur de ski Alfred Possoz et un perchman André Maitre accueillent les clients !

En 1961, grâce à des initiatives privées, la Poletta n’est plus l’unique remontée : Robert Arpin réalise le téléski du Livre Blanc, Alfred Possoz et Aimé Pivot celui du Dahu !

En 1963, la commune investit dans la construction du téléski du Roc Noir.

Dans les années 1960, le gouvernement favorise les départs des enfants en colonies de vacances l’été et en classe de neige l’hiver, la plupart reviennent encore pour faire découvrir leur lieu de vacances.

De 1964 à 1975, un aménageur privé « La Serma »obtient la concession du domaine skiable et la maitrise du développement immobilier avec un cahier des charges qui ne lui permet pas de faire de grands immeubles comme dans les autres stations. Le directeur Mr Fusilier, amoureux des chalets d’antan du vieux village, conçoit un lotissement de 57 jolis chalets espacés. Il exige que chaque arbre abattu doit être remplacé par deux nouveaux ! ( visionnaire 🙂 )

En 1975, le conseil municipale avec à sa tête Jean-Pierre Aubonnet rachète « son promoteur » , une grande première en France !

En 1985, le maire Firmin Gaide (le frère de Roger) avec le conseil municipal finalise le projet de la liaison avec l’Italie avec des remontées mécaniques. Avant cette date, la traversée est roccambolesque ! C’est l’aventure il faut marcher 3/4 d’heure ou se faire tracter par une chenillette. Le retour n’est pas moins sportif , il faut pousser sur les bâtons du col à la Rosière !

En 1986, La Savoie est choisi pour les Jeux Olympiques de 1992, La Rosière n’accueille pas d’épreuve mais son site remarquable est incontournable pour la retransmission télévisée de cette évènement.  La Rosière offrant une vue imprenable sur les stations olympiques de Val d’Isère, Tignes, Les Arcs et la Plagne aura un nouveau slogan  » La Rosière, Balcon des Jeux Olympiques ».  Déjà en 1937, L’Abbé Gaide écrivait  » L’horizon de la Rosière est peut-être unique en ce monde ».

En 2002, La famille Blas , entreprise SOFIVAL, prend en concession les remontées mécaniques pour 30 ans, elle investie chaque année dans le remodelage des pistes, le changement des remontées mécaniques, la mise en place d’enneigeurs.

En 2018, cette société concrétise le rêve des habitants de la Rosière en installant deux nouveaux télésièges sur le Mont-Valaisan offrant du ski varié en hors pistes et une vue à couper le souffle à 2800m d’altitude.

Depuis, la Rosière sait se maitriser et se développe chaque année pour satisfaire au mieux les vacanciers.

Le développement de ce village authentique reflète les valeurs ancrées des Montvalezanais : La grande capacité d’adaptation, le courage, l’attachement au pays et l’ambition à la limite de la prise de risques. Le succès de la station résulte d’une fréquentation croissante. Les vacanciers y apprécient : le panorama, la neige, le soleil, le calme, la convivialité et l’accueil, le ski varié, le tout dans un cadre enchanteur avec forêts et chalets typiques.

 

 

 

 

Les réalisations récentes aux Eucherts en hébergement et commerces permettent maintenant une quasi autonomie à ce lieu avec Remontées mécaniques, ESF, garderie, Office du Tourisme, magasins de sport comme à La Rosière.

Un chemin forestier, piéton, éclairé et facile relie la Rosière et les Eucherts. Cette promenade contemplative encourage le regard sur toute la vallée de la Haute Tarentaise s’arrêtant tant volontiers sur le majestueux Mont-Pourri qui culmine à 3779 m avant de basculer sur la station des Arcs 1950 , Arcs 2000 et Bourg-St-Maurice.

 

Le soleil inonde la station au moins 9 h à Noël. Du lever du jour au crépuscule, les pistes sont au soleil !

Si vous avez aussi besoin d’un environnement ouvert avec une vue dégagée sur 240°, alors c’est la Rosière qu’il vous faut !

 

Y a t’il de la neige à la Rosière ? l’éternelle question : voici quelques éléments de réponses

La Rosière 1850 m détient souvent les records d’enneigement grâce à sa position stratégique au pied du Mont-Blanc coté italien et à deux pas du Col du Petit-St-Bernard. La saison d’hiver se termine fin Avril et nous skions jusqu’au dernier jour !

Voir les statistiques de l’enneigement :

webcam de la Rosière sur le toit du Planica

Vidéo de la Rosière en hiver
Vidéo du Trail de la Rosière en été
Pour aller plus loin ...